École de Taï Chi Chuan - ITCCA Marseille) Ateliers Découverte du Thé

Samedi 16 octobre de 13h30 à 18h30

Trois ateliers découverte du thé
Les propositions sont classées du plus théiné au moins théiné.

Tarif : 20 euros par atelier

JPEG - 124.2 ko

14h : Matcha & gyokuro, des thés énergisants japonais exceptionnels.
Matcha : Poudre de thé vert, obtenue à partir du broyage de feuille de tencha auxquelles, on a ôté toutes les veines et les tiges. Le matcha n’est pas infusé comme les autres thés, mais malaxé (koicha) ou battu (usucha) . C’est le thé utilisé lors de la cérémonie du thé.

Gyokuro : Ce thé, dont le nom signifie « rosée précieuse », est ouvert couvert d’ombières trois semaines avant la récolte afin de filtrer la lumière, ce qui lui apporte une douceur caractéristique. Pour obtenir le Gyokuro, comme le Tencha, seuls le bourgeon et éventuellement les premières feuilles sont utilisés.

15h30 : variations sur le sencha : sencha de printemps, tamaryokucha, hojicha.
Sencha, le thé le plus répandu au Japon, dont l’oxydation et stoppé par étuvage et dont les feuilles présentent une forme d’aiguille.
Le tamaryokucha est produit comme les thés « Sencha« , mais il ne subit pas la dernière étape de roulage. Il en résulte qu’après le séchage, les feuilles prennent une apparence bouclée.
Au nez, les feuilles sèches évoquent l’herbe fraîche et les effluves iodées des vents marins.

Les Sencha de printemps ont une grande qualité rafraîchissante

Hôjicha Les feuilles du thé vert Bancha sont grillées à haute température sur du charbon, ce qui leur confère un aspect brun inhabituel. La liqueur orangée développe des notes boisées caractéristiques.

17h : les céréales, une tradition à part entière  : genmaïcha, mugicha, sobacha.

Genmaïcha : Thé obtenu à partir de bancha ou de sencha auxquels on ajoute du riz grillé parfois du riz soufflé.

Mugicha : Boisson obtenue à partir d’orge grillée

Sobacha : infusion de sarrasin